02 février 2017 Journée mondiale des ZONES HUMIDES

zones humides flore

Les milieux humides présentent

une biodiversité exceptionnelle.

Ils sont présents depuis le sommet des montagnes jusqu’aux côtes littorales...

Une zone humide c'est quoi ?

Dans les milieux humides, l’eau est le facteur déterminant tant pour le fonctionnement de ces zones naturelles que pour la vie animale et végétale. La submersion des terres, la salinité de l’eau (douce, saumâtre ou salée) et la composition en matières nutritives de ces territoires subissent des fluctuations journalières, saisonnières ou annuelles. Ces variations dépendent à la fois des conditions climatiques, de la localisation de la zone au sein du bassin hydrographique et du contexte géomorphologique (géographie, topographie).

Ces fluctuations sont à l’origine de la formation de sols particuliers ainsi que d’une végétation et d’une faune spécifiques. L’abondance des algues, de poissons, d’oiseaux d’eau, et d’autres espèces sauvages, peut ainsi varier dans un même milieu selon la période de l’année.

Espaces de transition

Les milieux humides sont des terres recouvertes d’eaux peu profondes ou bien imprégnées d’eau de façon permanente ou temporaire. Ils se rencontrent à travers de nombreux paysages caractéristiques, tant en métropole - estuaires, lagunes, étangs, marais, tourbières, prairies humides… – qu’en outre-mer - lagons, mangroves et forêts humides.

Parmi les plus riches de la planète, ces milieux abritent des milliers d'espèces animales et végétales, ordinaires ou emblématiques comme le flamant rose ou encore menacées comme le vison d'Europe ou la nivéole d'été.